2 arrosoirs

J’ai toujours aimé les arrosoirs…
Attention, pas les arrosoirs en plastique, les vrais arrosoirs en zinc, et encore…. Ceux d’hier, pas ceux d’aujourd’hui.
Mon grand-père avait deux magnifiques arrosoirs en zinc, deux costos, je l’admirais quand il les remplissait, le soir, pour arroser le potager, et j’imaginais qu’un jour, moi aussi, je pourrais faire de même.
Ma grand-mère ne les utilisait guère, trop lourds, disait elle, se servant plutôt d’un petit arrosoir, en tôle émaillée, vert. J’avais le droit de me servir de ce dernier, bien que, moi aussi, j’eus un petit arrosoir en tôle, mais c’était plutôt un jouet….
Quand l’âge et la force d’utiliser ceux de mon grand-père me vint, ma joie fût extrême, et chaque soir, en été, c’était pour moi un plaisir toujours renouvelé, que de puiser l’eau à même la citerne et d’aller par le jardin redonner vie au plantations assoiffées par le soleil.
Cette passion ne m’a jamais quitté, et, dans les brocantes, je peux difficilement résister à l’achat d’un nouvel arrosoir, c’est compulsif, mais uniquement pour les arrosoirs…
Ceci dit, je devient exigent. Une rustine en zinc, mal placée, peut gâcher l’objet, par contre, la même rustine, bien placée, est comme un grain de beauté sur le corps d’une jolie femme…
L’arrosoir, de tous temps, curieusement, a été dénigré. On l’a même effacé de certains textes anciens, de certaines légendes.
La fameuse lampe magique d’Aladin était en fait un arrosoir. Un génie ne pouvait tenir dans une lampe à huile, d’ans un arrosoir, il était plus à son aise!
Le vase se Soissons également était un arrosoir.
Jeanne d’arc, vouait un culte particulier à l’arrosoir, il lui aura cruellement manqué lors de la fin que l’on sait.
Il serait long et fastidieux d’énumérer le rôle de l’arrosoir à travers l’histoire. Mais je ne peux m’empêcher, bien sur, de citer, le célèbre Graal, qui a fait l’objet de tant de conflits, de batailles, de recherches, et qui finalement s’est révélé être un modeste arrosoir, en argile celui là.
Je possède huit arrosoirs, et seulement trois pommes, oui, les pommes d’arrosoir valides sont plus difficiles à dénicher, mais n’ayant que deux bras comme tout un chacun, trois pommes me suffisent amplement.
Huit arrosoirs seulement serez vous tentés de dire; c’est peu pour un collectionneur… Huit oui, je sélectionne, je n’achète que de l’arrosoir en bon état, non bosselé, en pleine possession de ses fonctions d’arrosoir.
Ceci dit j’en ai acquis bien au delà de ce chiffre, mais j’aime les offrir….
Attention, je n’offre un arrosoir que si l’ami le mérite. C’est un présent de choix, un signe de grande amitié, que de recevoir un arrosoir de ma part; mais je reconnaît que certains n’ont pas toujours compris le sens de ce présent, ce ne sont hélas, plus de vrais amis, vous l’aurez compris….
La photo ne représente pas ceux du grand-père, je l'ai mise parce qu'elle est d'époque, elle fait partie du premier 36 poses de mon Nikon tout neuf, année 69.
Ci dessous, mes arrosoirs, dans le tas il y en a au moins un du grand-père du grand-père, lequel? je ne sais plus...

arrosoirs