pendule

La pendule Suchard
Elle avait été offerte à ma grand-mère par son frère, Paul, épicier en gros à Bricquebec, qui l’avait probablement eue en cadeau, par un représantant de la maison Suchard.
J’ai quelques souvenirs de cette épicerie, un peu sombre, avec sa clochette au dessus de la porte et l’odeur de café qui imprégnait en permanence les lieux.
Ma grande tante, imposante, trônait derrière la caisse de bois sculpté et ses ornements de laiton parfaitement astiqués.
Quand la famille se rendait à Bricquebec, dans la Dina Panhard paternelle, la visite de l’épicerie et de la réserve attenante était incontournable, avec quelques bonbons et gâteaux à la clef.
Le jour de l’an, c’était « Bricquebec » qui arrivait à la maison. Ma grand mère avait fait parvenir à son frère une liste des biens de consommation nécessaires à la bonne marche de la maison pour une année.
La camionnette se garait le long de la grille, rue du Dr Boutrois et mon frère et moi, nous nous faisions un plaisir de décharger et de ranger dans le couloir de la maison: 5 balais, 3 balayettes, 3 paquets de 6 de savons de Marseille, des paquets de lessive, 30kg de sucre en morceaux, autant en poudre pour les confitures, quelques grosses tablettes de chocolat Meunier, à cuire, les boites d’allumettes, les boites d’encaustiques ,de cirage, quelques brosse en chiendent, des lavettes,et j’en oublie beaucoup…
Le lendemain, quand nos hôtes s’en étaient retournés, nous montions, les deux étages pour ranger soigneusement tout ces trésors à la mansarde qui servait donc de magasin ou nous pourrions puiser régulièrement selon les besoins de la famille..
La pendule, pour en revenir à elle, trônait au dessus de la cheminée, sur le mur blanc de la cuisine. et je l’avais juste en face de moi moi quand je déjeunais sur la toile cirée de la table à abattants.
Quand j’ai su lire , je me demandais qui étaient ces trois filles en rouge qui s’appelaient Milka, Velma et Noisetine…..
À l’origine le dessus de la pendule était peint en blanc crème, et orné de feuillages, et puis un jour, ayant décidé qu’elle serai plus esthétique en bois naturel, j’ai persuadé ma grand mère de ma la confier pour faire disparaître cette peinture et cette déco que je trouvais très moche.
Je ne le ferais plus aujourd’hui…

pendule-chocolat-suchard-avec-son-très-beau-fixé